Dani

Dani

Ainée de trois enfants, Dani naît d'un père cordonnier et d'une mère vendeuse de chaussures d'origine catalane1. Elle quitte à 19 ans Perpignan pour suivre les cours de l’École des Beaux-Arts à Paris où elle arrive le 11 novembre 1963. Elle est engagée au journal Jours de France pour y faire des photos et entreprend une carrière de mannequin. Elle débute au cinéma dans des petits rôles dès 1964. En 1965, Dani apparaît dans le clip de Dick Rivers du tube Tout se passe dans les yeux2. En 1966, Dani passe avec succès, une audition chez Pathé-Marconi et sort la même année un premier disque super 45 t Garçon manqué. Ce disque marque le début d'une abondante discographie. En 1968, Papa vient d'épouser la bonnese vendra à plus d'un million d'exemplaires. En 1970, elle est lauréate du très convoité Grand Prix du disque de l'Académie Charles-Cros pour son premier album. Dani se produit ensuite à l’Alhambra dans le spectacle de Tom Jones avant de chanter au théâtre Bobino en 1971, puis à l’Alcazar jusqu'en 1974 où, meneuse de revue, elle est dirigée par Jean-Marie Rivière. Au cinéma et à la télévision, elle tourne avec les plus grands metteurs en scène : Vadim, Lautner, Truffaut, Chabrol, Molinaro… En 1974, elle doit représenter la France au concours Eurovision de la chanson avec la chanson La vie à vingt-cinq ans de Christine Fontane mais la télévision française décide de retirer sa candidate et de ne pas diffuser le concours prévu le 6 avril, jour de deuil national du président Georges Pompidou3. En 1975, elle assure la première partie de la tournée de Claude François[réf. nécessaire]. Dani ouvre un night club ultra branché Avenue Victor Hugo à Paris, l'Aventure, un lieu mythique qui fera d'elle l'égérie des nuits parisiennes jusqu'au début des années 1980. S'étant retirée dans sa maison du Vaucluse avec ses deux fils, elle publie en 1987 le livre Drogue, la galère où elle raconte ses années noires et sa résurrection. Tout au long de sa carrière, Dani n’apparaît que rarement sur la scène et au cinéma. Elle continue à travailler dans sa boutique de fleurs, Au nom de la rose, puis By Dani et, plus récemment, Roses Costes Dani Roses. En 2001, grâce à la ténacité d'Etienne Daho, qui produit et chante avec elle Comme un boomerang écrit pour elle en 1975 parSerge Gainsbourg mais resté jusqu'alors inédit, Dani revient sur le devant de la scène. Ce gros succès de l'année 2001, certifiéSingle d'Argent et Top 6 des ventes en France, permet à Dani de relancer son activité discographique. En 2005, Dani participe au DVD d'Alain Chamfort Impromptu dans les jardins du Luxembourg en interprétant le titre Reine d'Autriche aux côtés de celui-ci. En 2010, elle rend hommage à Paris à travers Le Paris de Dani, un album consacré à la ville des lumières. S'ensuit une série de concerts en France et à l'étranger.

  • Edad:
  • Fecha de nacimiento: 1945-10-01

Filmografía

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Conoce cómo se procesan los datos de tus comentarios.